Nouvelles recettes

Les restaurants partenaires lancent la Casa Neta dans le quartier Flatiron de New York

Les restaurants partenaires lancent la Casa Neta dans le quartier Flatiron de New York


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

D'un côté de la Gramercy Tavern se trouve Harding's, un restaurant américain, et, de l'autre, vous trouverez désormais la nouvelle Casa Neta, un restaurant mexicain et un bar mezcal.

Si vous ne connaissez pas personnellement Spencer Slaine, Cody Pruitt ou Ken Halberg, vous ne les reconnaîtriez pas courant d'un restaurant à l'autre, ou n'auriez pas la moindre idée que les trois partenaires possèdent les deux restaurants.

Le chef Joel Zaragoza, qui a été chef de cuisine au Harding's ces trois dernières années et est originaire du Mexique, est maintenant chargé de superviser simultanément la cuisine des deux restaurants : des gâteaux à la plancha, des hamburgers et des côtelettes de porc aux bols churro, tacos al pastor, et bols de taupe de poulet.

Le chef a fait partie de leur motivation pour créer Casa Neta. Selon Pruitt, Saragosse n'avait jamais préparé la cuisine de sa ville natale à titre professionnel, bien qu'il ait travaillé dans l'industrie pendant des décennies. L'inspiration est également venue de ce que le trio percevait comme un besoin de cuisine mexicaine authentique et de cocktails artisanaux dans le quartier. Avec l'aide de la belle-sœur de Halberg et de sa famille, originaires du Mexique, ils ont pu créer ce qu'il a décrit comme une « authenticité raffinée » qui manque à de nombreux endroits.

"Nous ne voulions pas cannibaliser nos activités actuelles chez Harding, nous voulions donc une entreprise complémentaire", a déclaré Halberg. « Harding est tout à propos de l'Amérique. Nous utilisons et vendons presque entièrement des produits américains, à l'exception de quelques liqueurs. »

Dans un quartier qui voit plus de travailleurs le jour que de fêtards la nuit, il a été un peu difficile d'attirer les oiseaux de nuit dans leur salon de fête de niveau inférieur, le Sugar Skull Room, a déclaré Pruitt.

"Mon intention était que ce soit presque un lieu séparé de Casa, où les gens pourraient sortir tard et écouter de la musique", a déclaré Slaine. « C'est un espace qui est le bienvenu pour les boissons après minuit et également une retraite pour les professionnels de l'industrie de la région. »

Les garçons ont décidé de diviser pour régner - Slaine vit en Floride, mais revient une fois par mois pour vérifier les choses. Halberg, cependant, se retrouve à faire des allers-retours entre Harding's et Casa Neta environ quatre fois par jour, ce qu'il calcule à 1056 pieds par jour (au cas où vous seriez curieux). Pruitt est maintenant affecté à la Casa Neta à plein temps, même s'il fait des allers-retours entre les deux pour des réunions de direction, ou pour "se faufiler dans un hamburger de Harding pour briser mon assaut diététique de tacos", a-t-il déclaré.

Slaine a dit qu'il aimait le queso fundido parce que, eh bien, il adore le fromage, surtout lorsqu'il est fondu à la perfection.

"De plus, je ne bois pas d'alcool, alors j'aime toujours compter sur Cody et l'équipe pour me faire des cocktails sans alcool incroyables, hors du menu", a-t-il déclaré.

Plus récemment, Pruitt a conçu un cocktail qui est littéralement livré avec un citron vert flamboyant - désolé, nous voulons dire cal ardente.


Articles de : Kayla Pantano

Dans tout le pays, les Italiens célèbrent La Festa della Santa Lucia (Fête de Sainte-Lucie) chaque année le 13 décembre. Alors que Sainte-Lucie est la plus populaire en Scandinavie, elle est née, a vécu et est décédée martyre en Sicile. Par conséquent, des dévotions spéciales pour elle ont lieu de haut en bas de la péninsule, en particulier dans le nord, mais aussi dans sa région natale de la Sicile.

Saint patron des aveugles

Lucia a été persécutée pour sa foi vers 300 de notre ère, faisant d'elle l'une des premières martyres chrétiennes enregistrées. Diverses légendes racontent qu'elle porterait une couronne aux chandelles alors qu'elle transportait de la nourriture et de l'aide aux chrétiens cachés dans les catacombes. Selon l'histoire traditionnelle, la sainte vierge a refusé d'épouser un homme païen puissant, qui est tombé amoureux de ses yeux légendaires. Rageant de rejet, il envoya des soldats pour l'aveugler, mais ses yeux furent miraculeusement restaurés. Dans une autre version, elle les a arrachées elle-même et les a envoyées à son prétendant sur un plateau. Les autorités romaines ont alors ordonné à Lucia de travailler dans un bordel, mais elle a refusé d'y aller. Comme même un feu allumé sous ses pieds ne pouvait la faire bouger, l'un de ses persécuteurs l'a finalement tuée en la poignardant à la gorge avec une épée.

Elle a été vénérée comme la patronne des aveugles et est souvent représentée tenant ses yeux sur une plaque d'or. Ce n'est peut-être pas un hasard si le nom de Lucia vient du latin lux ou Lucis pour la lumière (luc en italien). Son jour de fête coïncidait autrefois avec le solstice d'hiver, le jour le plus court et le plus sombre de l'année avant les réformes du calendrier, et est donc devenu une fête de la lumière. Comme il tombe dans la saison de l'Avent seulement 12 jours avant Noël, le jour de la Sainte-Lucie indique également l'arrivée du Christ, le léger du monde.

Famine à Syracuse, Sicile

Lucia est également la patronne de sa ville natale, Syracuse, en Sicile. En fait, elle a acquis une plus grande renommée ici lorsque la grande famine sicilienne de 1582 a pris fin le jour de sa fête, grâce au navire chargé de blé qui est entré dans le port. Plutôt que de transformer le blé en farine, les personnes affamées l'ont simplement bouilli et mangé. Désormais, les Siciliens honorent sa mémoire en s'abstenant de tout ce qui est fait de farine de blé le 13 décembre. Traditionnellement, ils mangent des grains entiers, qui prennent généralement la forme de cuccia-un dessert de baies de blé bouillies sucrées avec de la ricotta et du miel.

Célébrations d'aujourd'hui

En règle générale, ce jour-là, les Italiens se rassemblent, brûlent des bougies et des torches et profitent d'une abondance de nourriture et de boissons. Cependant, les célébrations traditionnelles de Santa Lucia varient selon les régions.

Dans le nord de l'Italie, en particulier dans le Trentin-Haut-Adige, la Lombardie, la Vénétie, le Frioul-Vénétie Julienne et l'Émilie-Romagne, Sainte-Lucie est célébrée de la même manière que la tradition de Saint-Nicolas. Mais au lieu de voyager sur un traîneau, elle monte sur son âne et visite les maisons la veille de sa fête, offrant des cadeaux pour les bons enfants. Et plutôt que du lait et des biscuits, les familles laissent de côté le café et les gâteaux - parfois des biscuits et des oranges aussi - pour le saint et de l'eau et du foin pour l'âne. Cependant, les enfants ne peuvent pas regarder sa visite, ou elle leur jettera des cendres dans les yeux, les aveuglant temporairement.

A Milan en particulier, vous verrez Sainte Lucie représentée dans la cathédrale, car elle est considérée comme la protectrice des sculpteurs de la Veneranda Fabbrica del Duomo, qui travaillaient le marbre tous les jours, risquant continuellement d'être touchés aux yeux par des éclats ou des éclats. aveuglé par la poussière. Parmi les nombreux événements importants qui ont lieu en son honneur dans la région, chaque année la Chiesa di Santa Maria Annunciata à Camposanto a une messe pour la remercier et pour distribuer "le pain de Sainte-Lucie".

Dans le sud de l'Italie, Santa Lucia est honorée par des défilés et des fêtes religieuses plus traditionnelles. La célébration la plus importante a bien sûr lieu à Syracuse. Les festivités commencent la veille lorsqu'ils déplacent sa statue d'argent de sa chapelle au maître-autel de sa cathédrale éclairée aux chandelles. Le lendemain matin, un cortège de 60 hommes portant des bérets verts transporte sa statue d'argent dans toute la ville, faisant des arrêts dans les cathédrales les plus importantes et la mer Ionienne.


Articles de : Kayla Pantano

Dans tout le pays, les Italiens célèbrent La Festa della Santa Lucia (Fête de Sainte-Lucie) chaque année le 13 décembre. Alors que Sainte-Lucie est la plus populaire en Scandinavie, elle est née, a vécu et est morte martyre en Sicile. Par conséquent, des dévotions spéciales pour elle ont lieu de haut en bas de la péninsule, en particulier dans le nord, mais aussi dans sa région natale de la Sicile.

Saint patron des aveugles

Lucia a été persécutée pour sa foi vers 300 de notre ère, faisant d'elle l'une des premières martyres chrétiennes enregistrées. Diverses légendes racontent qu'elle porterait une couronne aux chandelles alors qu'elle transportait de la nourriture et de l'aide aux chrétiens cachés dans les catacombes. Selon l'histoire traditionnelle, la sainte vierge a refusé d'épouser un homme païen puissant, qui est tombé amoureux de ses yeux légendaires. Rageant de rejet, il envoya des soldats pour l'aveugler, mais ses yeux furent miraculeusement restaurés. Dans une autre version, elle les a arrachées elle-même et les a envoyées à son prétendant sur un plateau. Les autorités romaines ont alors ordonné à Lucia de travailler dans un bordel, mais elle a refusé d'y aller. Comme même un feu allumé sous ses pieds ne pouvait la faire bouger, l'un de ses persécuteurs l'a finalement tuée en la poignardant à la gorge avec une épée.

Elle a été vénérée comme la patronne des aveugles et est souvent représentée tenant ses yeux sur une plaque d'or. Ce n'est peut-être pas un hasard si le nom de Lucia vient du latin lux ou Lucis pour la lumière (luc en italien). Son jour de fête coïncidait autrefois avec le solstice d'hiver, le jour le plus court et le plus sombre de l'année avant les réformes du calendrier, et est donc devenu une fête de la lumière. Comme il tombe dans la saison de l'Avent seulement 12 jours avant Noël, le jour de la Sainte-Lucie indique également l'arrivée du Christ, le léger du monde.

Famine à Syracuse, Sicile

Lucia est également la patronne de sa ville natale, Syracuse, en Sicile. En fait, elle a acquis une plus grande renommée ici lorsque la grande famine sicilienne de 1582 a pris fin le jour de sa fête, grâce au navire chargé de blé qui est entré dans le port. Plutôt que de transformer le blé en farine, les personnes affamées l'ont simplement bouilli et mangé. Désormais, les Siciliens honorent sa mémoire en s'abstenant de tout ce qui est fait de farine de blé le 13 décembre. Traditionnellement, ils mangent des grains entiers, qui prennent généralement la forme de cuccia-un dessert de baies de blé bouillies sucrées avec de la ricotta et du miel.

Célébrations d'aujourd'hui

En règle générale, ce jour-là, les Italiens se rassemblent, brûlent des bougies et des torches et profitent d'une abondance de nourriture et de boissons. Cependant, les célébrations traditionnelles de Santa Lucia varient selon les régions.

Dans le nord de l'Italie, en particulier dans le Trentin-Haut-Adige, la Lombardie, la Vénétie, le Frioul-Vénétie Julienne et l'Émilie-Romagne, Sainte-Lucie est célébrée de la même manière que la tradition de Saint-Nicolas. Mais au lieu de voyager sur un traîneau, elle monte sur son âne et visite les maisons la veille de sa fête, offrant des cadeaux pour les bons enfants. Et plutôt que du lait et des biscuits, les familles laissent de côté le café et les gâteaux - parfois des biscuits et des oranges aussi - pour le saint et de l'eau et du foin pour l'âne. Cependant, les enfants ne peuvent pas regarder sa visite, ou elle leur jettera des cendres dans les yeux, les aveuglant temporairement.

A Milan en particulier, vous verrez Sainte Lucie représentée dans la cathédrale, car elle est considérée comme la protectrice des sculpteurs de la Veneranda Fabbrica del Duomo, qui travaillaient le marbre tous les jours, risquant continuellement d'être touchés aux yeux par des éclats ou des éclats. aveuglé par la poussière. Parmi les nombreux événements importants qui ont lieu en son honneur dans la région, chaque année la Chiesa di Santa Maria Annunciata à Camposanto a une messe pour la remercier et pour distribuer "le pain de Sainte-Lucie".

Dans le sud de l'Italie, Santa Lucia est honorée par des défilés et des fêtes religieuses plus traditionnelles. La célébration la plus importante a bien sûr lieu à Syracuse. Les festivités commencent la veille lorsqu'ils déplacent sa statue d'argent de sa chapelle au maître-autel de sa cathédrale éclairée aux chandelles. Le lendemain matin, un cortège de 60 hommes portant des bérets verts transporte sa statue d'argent dans toute la ville, faisant des arrêts dans les cathédrales les plus importantes et la mer Ionienne.


Articles de : Kayla Pantano

Dans tout le pays, les Italiens célèbrent La Festa della Santa Lucia (Fête de Sainte-Lucie) chaque année le 13 décembre. Alors que Sainte-Lucie est la plus populaire en Scandinavie, elle est née, a vécu et est morte martyre en Sicile. Par conséquent, des dévotions spéciales pour elle ont lieu de haut en bas de la péninsule, en particulier dans le nord, mais aussi dans sa région natale de la Sicile.

Saint patron des aveugles

Lucia a été persécutée pour sa foi vers 300 de notre ère, faisant d'elle l'une des premières martyres chrétiennes enregistrées. Diverses légendes racontent qu'elle porterait une couronne aux chandelles alors qu'elle transportait de la nourriture et de l'aide aux chrétiens cachés dans les catacombes. Selon l'histoire traditionnelle, la sainte vierge a refusé d'épouser un homme païen puissant, qui est tombé amoureux de ses yeux légendaires. Rageant de rejet, il envoya des soldats pour l'aveugler, mais ses yeux furent miraculeusement restaurés. Dans une autre version, elle les a arrachées elle-même et les a envoyées à son prétendant sur un plateau. Les autorités romaines ont alors ordonné à Lucia de travailler dans un bordel, mais elle a refusé d'y aller. Comme même un feu allumé sous ses pieds ne pouvait la faire bouger, l'un de ses persécuteurs l'a finalement tuée en la poignardant à la gorge avec une épée.

Elle a été vénérée comme la patronne des aveugles et est souvent représentée tenant ses yeux sur une plaque d'or. Ce n'est peut-être pas un hasard si le nom de Lucia vient du latin lux ou Lucis pour la lumière (luc en italien). Son jour de fête coïncidait autrefois avec le solstice d'hiver, le jour le plus court et le plus sombre de l'année avant les réformes du calendrier, et est donc devenu une fête de la lumière. Comme il tombe dans la saison de l'Avent seulement 12 jours avant Noël, le jour de la Sainte-Lucie signale également l'arrivée du Christ, le léger du monde.

Famine à Syracuse, Sicile

Lucia est également la patronne de sa ville natale, Syracuse, en Sicile. En fait, elle a acquis une plus grande renommée ici lorsque la grande famine sicilienne de 1582 a pris fin le jour de sa fête, grâce au navire chargé de blé qui est entré dans le port. Plutôt que de transformer le blé en farine, les personnes affamées l'ont simplement bouilli et mangé. Désormais, les Siciliens honorent sa mémoire en s'abstenant de tout ce qui est fait de farine de blé le 13 décembre. Traditionnellement, ils mangent des grains entiers, qui prennent généralement la forme de cuccia-un dessert de baies de blé bouillies sucrées avec de la ricotta et du miel.

Célébrations d'aujourd'hui

En règle générale, ce jour-là, les Italiens se rassemblent, brûlent des bougies et des torches et profitent d'une abondance de nourriture et de boissons. Cependant, les célébrations traditionnelles de Santa Lucia varient selon les régions.

Dans le nord de l'Italie, en particulier dans le Trentin-Haut-Adige, la Lombardie, la Vénétie, le Frioul-Vénétie Julienne et l'Émilie-Romagne, Sainte-Lucie est célébrée de la même manière que la tradition de Saint-Nicolas. Mais au lieu de voyager sur un traîneau, elle monte sur son âne et visite les maisons la veille de sa fête, offrant des cadeaux pour les bons enfants. Et plutôt que du lait et des biscuits, les familles laissent de côté le café et les gâteaux - parfois des biscuits et des oranges aussi - pour le saint et de l'eau et du foin pour l'âne. Cependant, les enfants ne peuvent pas regarder sa visite, ou elle leur jettera des cendres dans les yeux, les aveuglant temporairement.

A Milan en particulier, vous verrez Sainte Lucie représentée dans la cathédrale, car elle est considérée comme la protectrice des sculpteurs de la Veneranda Fabbrica del Duomo, qui travaillaient le marbre tous les jours, risquant continuellement d'être touchés aux yeux par des éclats ou des éclats. aveuglé par la poussière. Parmi les nombreux événements importants qui ont lieu en son honneur dans la région, chaque année la Chiesa di Santa Maria Annunciata à Camposanto a une messe pour la remercier et pour distribuer "le pain de Sainte-Lucie".

Dans le sud de l'Italie, Santa Lucia est honorée par des défilés et des fêtes religieuses plus traditionnelles. La célébration la plus importante a bien sûr lieu à Syracuse. Les festivités commencent la veille lorsqu'ils déplacent sa statue d'argent de sa chapelle au maître-autel de sa cathédrale éclairée aux chandelles. Le lendemain matin, un cortège de 60 hommes portant des bérets verts transporte sa statue d'argent dans toute la ville, faisant des arrêts dans les cathédrales les plus importantes et la mer Ionienne.


Articles de : Kayla Pantano

Dans tout le pays, les Italiens célèbrent La Festa della Santa Lucia (Fête de Sainte-Lucie) chaque année le 13 décembre. Alors que Sainte-Lucie est la plus populaire en Scandinavie, elle est née, a vécu et est morte martyre en Sicile. Par conséquent, des dévotions spéciales pour elle ont lieu de haut en bas de la péninsule, en particulier dans le nord, mais aussi dans sa région natale de Sicile.

Saint patron des aveugles

Lucia a été persécutée pour sa foi vers 300 de notre ère, faisant d'elle l'une des premières martyres chrétiennes enregistrées. Diverses légendes racontent qu'elle porterait une couronne aux chandelles alors qu'elle transportait de la nourriture et de l'aide aux chrétiens cachés dans les catacombes. Selon l'histoire traditionnelle, la sainte vierge a refusé d'épouser un homme païen puissant, qui est tombé amoureux de ses yeux légendaires. Rageant de rejet, il envoya des soldats pour l'aveugler, mais ses yeux furent miraculeusement restaurés. Dans une autre version, elle les a arrachées elle-même et les a envoyées à son prétendant sur un plateau. Les autorités romaines ont alors ordonné à Lucia de travailler dans un bordel, mais elle a refusé d'y aller. Comme même un feu allumé sous ses pieds ne pouvait la faire bouger, l'un de ses persécuteurs l'a finalement tuée en la poignardant à la gorge avec une épée.

Elle a été vénérée comme la patronne des aveugles et est souvent représentée tenant ses yeux sur une plaque d'or. Ce n'est peut-être pas un hasard si le nom de Lucia vient du latin lux ou Lucis pour la lumière (luc en italien). Son jour de fête coïncidait autrefois avec le solstice d'hiver, le jour le plus court et le plus sombre de l'année avant les réformes du calendrier, et est donc devenu une fête de la lumière. Comme il tombe dans la saison de l'Avent seulement 12 jours avant Noël, le jour de la Sainte-Lucie signale également l'arrivée du Christ, le léger du monde.

Famine à Syracuse, Sicile

Lucia est également la patronne de sa ville natale, Syracuse, en Sicile. En fait, elle a acquis une plus grande renommée ici lorsque la grande famine sicilienne de 1582 a pris fin le jour de sa fête, grâce au navire chargé de blé qui est entré dans le port. Plutôt que de transformer le blé en farine, les personnes affamées l'ont simplement bouilli et mangé. Désormais, les Siciliens honorent sa mémoire en s'abstenant de tout ce qui est fait de farine de blé le 13 décembre. Traditionnellement, ils mangent des grains entiers, qui prennent généralement la forme de cuccia-un dessert de baies de blé bouillies sucrées avec de la ricotta et du miel.

Célébrations d'aujourd'hui

En règle générale, ce jour-là, les Italiens se rassemblent, brûlent des bougies et des torches et profitent d'une abondance de nourriture et de boissons. Cependant, les célébrations traditionnelles de Santa Lucia varient selon les régions.

Dans le nord de l'Italie, en particulier dans le Trentin-Haut-Adige, la Lombardie, la Vénétie, le Frioul-Vénétie Julienne et l'Émilie-Romagne, Sainte-Lucie est célébrée de la même manière que la tradition de Saint-Nicolas. Mais au lieu de voyager sur un traîneau, elle monte sur son âne et visite les maisons la veille de sa fête, offrant des cadeaux pour les bons enfants. Et plutôt que du lait et des biscuits, les familles laissent de côté le café et les gâteaux - parfois des biscuits et des oranges aussi - pour le saint et de l'eau et du foin pour l'âne. Cependant, les enfants ne peuvent pas regarder sa visite, ou elle leur jettera des cendres dans les yeux, les aveuglant temporairement.

A Milan en particulier, vous verrez Sainte Lucie représentée dans la cathédrale, car elle est considérée comme la protectrice des sculpteurs de la Veneranda Fabbrica del Duomo, qui travaillaient le marbre tous les jours, risquant continuellement d'être touchés aux yeux par des éclats ou des éclats. aveuglé par la poussière. Parmi les nombreux événements importants qui ont lieu en son honneur dans la région, chaque année la Chiesa di Santa Maria Annunciata à Camposanto a une messe pour la remercier et pour distribuer "le pain de Sainte-Lucie".

Dans le sud de l'Italie, Santa Lucia est honorée par des défilés et des fêtes religieuses plus traditionnelles. La célébration la plus importante a bien sûr lieu à Syracuse. Les festivités commencent la veille lorsqu'ils déplacent sa statue d'argent de sa chapelle au maître-autel de sa cathédrale éclairée aux chandelles. Le lendemain matin, un cortège de 60 hommes portant des bérets verts transporte sa statue d'argent dans toute la ville, faisant des arrêts dans les cathédrales les plus importantes et la mer Ionienne.


Articles de : Kayla Pantano

Dans tout le pays, les Italiens célèbrent La Festa della Santa Lucia (Fête de Sainte-Lucie) chaque année le 13 décembre. Alors que Sainte-Lucie est la plus populaire en Scandinavie, elle est née, a vécu et est morte martyre en Sicile. Par conséquent, des dévotions spéciales pour elle ont lieu de haut en bas de la péninsule, en particulier dans le nord, mais aussi dans sa région natale de Sicile.

Saint patron des aveugles

Lucia a été persécutée pour sa foi vers 300 de notre ère, faisant d'elle l'une des premières martyres chrétiennes enregistrées. Diverses légendes racontent qu'elle porterait une couronne aux chandelles alors qu'elle transportait de la nourriture et de l'aide aux chrétiens cachés dans les catacombes. Selon l'histoire traditionnelle, la sainte vierge a refusé d'épouser un homme païen puissant, qui est tombé amoureux de ses yeux légendaires. Rageant de rejet, il envoya des soldats pour l'aveugler, mais ses yeux furent miraculeusement restaurés. Dans une autre version, elle les a arrachées elle-même et les a envoyées à son prétendant sur un plateau. Les autorités romaines ont alors ordonné à Lucia de travailler dans un bordel, mais elle a refusé d'y aller. Comme même un feu allumé sous ses pieds ne pouvait la faire bouger, l'un de ses persécuteurs l'a finalement tuée en la poignardant à la gorge avec une épée.

Elle a été vénérée comme la patronne des aveugles et est souvent représentée tenant ses yeux sur une plaque d'or. Ce n'est peut-être pas un hasard si le nom de Lucia vient du latin lux ou Lucis pour la lumière (luc en italien). Son jour de fête coïncidait autrefois avec le solstice d'hiver, le jour le plus court et le plus sombre de l'année avant les réformes du calendrier, et est donc devenu une fête de la lumière. Comme il tombe dans la saison de l'Avent seulement 12 jours avant Noël, le jour de la Sainte-Lucie signale également l'arrivée du Christ, le léger du monde.

Famine à Syracuse, Sicile

Lucia est également la patronne de sa ville natale, Syracuse, en Sicile. En fait, elle a acquis une plus grande renommée ici lorsque la grande famine sicilienne de 1582 a pris fin le jour de sa fête, grâce au navire chargé de blé qui est entré dans le port. Plutôt que de transformer le blé en farine, les personnes affamées l'ont simplement bouilli et mangé. Désormais, les Siciliens honorent sa mémoire en s'abstenant de tout ce qui est fait de farine de blé le 13 décembre. Traditionnellement, ils mangent des grains entiers, qui prennent généralement la forme de cuccia-un dessert de baies de blé bouillies sucrées avec de la ricotta et du miel.

Célébrations d'aujourd'hui

En règle générale, ce jour-là, les Italiens se rassemblent, brûlent des bougies et des torches et profitent d'une abondance de nourriture et de boissons. Cependant, les célébrations traditionnelles de Santa Lucia varient selon les régions.

Dans le nord de l'Italie, en particulier dans le Trentin-Haut-Adige, la Lombardie, la Vénétie, le Frioul-Vénétie Julienne et l'Émilie-Romagne, Sainte-Lucie est célébrée de la même manière que la tradition de Saint-Nicolas. Mais au lieu de voyager sur un traîneau, elle monte sur son âne et visite les maisons la veille de sa fête, offrant des cadeaux pour les bons enfants. Et plutôt que du lait et des biscuits, les familles laissent de côté le café et les gâteaux - parfois des biscuits et des oranges aussi - pour le saint et de l'eau et du foin pour l'âne. Cependant, les enfants ne peuvent pas regarder sa visite, ou elle leur jettera des cendres dans les yeux, les aveuglant temporairement.

A Milan en particulier, vous verrez Sainte Lucie représentée dans la cathédrale, car elle est considérée comme la protectrice des sculpteurs de la Veneranda Fabbrica del Duomo, qui travaillaient le marbre tous les jours, risquant continuellement d'être touchés aux yeux par des éclats ou des éclats. aveuglé par la poussière. Parmi les nombreux événements importants qui ont lieu en son honneur dans la région, chaque année la Chiesa di Santa Maria Annunciata à Camposanto a une messe pour la remercier et pour distribuer "le pain de Sainte-Lucie".

Dans le sud de l'Italie, Santa Lucia est honorée par des défilés et des fêtes religieuses plus traditionnelles. La célébration la plus importante a bien sûr lieu à Syracuse. Les festivités commencent la veille lorsqu'ils déplacent sa statue d'argent de sa chapelle au maître-autel de sa cathédrale éclairée aux chandelles. Le lendemain matin, un cortège de 60 hommes portant des bérets verts transporte sa statue d'argent dans toute la ville, faisant des arrêts dans les cathédrales les plus importantes et la mer Ionienne.


Articles de : Kayla Pantano

Dans tout le pays, les Italiens célèbrent La Festa della Santa Lucia (Fête de Sainte-Lucie) chaque année le 13 décembre. Alors que Sainte-Lucie est la plus populaire en Scandinavie, elle est née, a vécu et est morte martyre en Sicile. Par conséquent, des dévotions spéciales pour elle ont lieu de haut en bas de la péninsule, en particulier dans le nord, mais aussi dans sa région natale de la Sicile.

Saint patron des aveugles

Lucia a été persécutée pour sa foi vers 300 de notre ère, faisant d'elle l'une des premières martyres chrétiennes enregistrées. Diverses légendes racontent qu'elle porterait une couronne aux chandelles alors qu'elle transportait de la nourriture et de l'aide aux chrétiens cachés dans les catacombes. Selon l'histoire traditionnelle, la sainte vierge a refusé d'épouser un homme païen puissant, qui est tombé amoureux de ses yeux légendaires. Rageant de rejet, il envoya des soldats pour l'aveugler, mais ses yeux furent miraculeusement restaurés. Dans une autre version, elle les a arrachées elle-même et les a envoyées à son prétendant sur un plateau. Les autorités romaines ont alors ordonné à Lucia de travailler dans un bordel, mais elle a refusé d'y aller. Comme même un feu allumé sous ses pieds ne pouvait la faire bouger, l'un de ses persécuteurs l'a finalement tuée en la poignardant à la gorge avec une épée.

Elle a été vénérée comme la patronne des aveugles et est souvent représentée tenant ses yeux sur une plaque d'or. Ce n'est peut-être pas un hasard si le nom de Lucia vient du latin lux ou Lucis pour la lumière (luc en italien). Son jour de fête coïncidait autrefois avec le solstice d'hiver, le jour le plus court et le plus sombre de l'année avant les réformes du calendrier, et est donc devenu une fête de la lumière. Comme il tombe dans la saison de l'Avent seulement 12 jours avant Noël, le jour de la Sainte-Lucie signale également l'arrivée du Christ, le léger du monde.

Famine à Syracuse, Sicile

Lucia est également la patronne de sa ville natale, Syracuse, en Sicile. En fait, elle a acquis une plus grande renommée ici lorsque la grande famine sicilienne de 1582 a pris fin le jour de sa fête, grâce au navire chargé de blé qui est entré dans le port. Plutôt que de transformer le blé en farine, les personnes affamées l'ont simplement bouilli et mangé. Désormais, les Siciliens honorent sa mémoire en s'abstenant de tout ce qui est fait de farine de blé le 13 décembre. Traditionnellement, ils mangent des grains entiers, qui prennent généralement la forme de cuccia-un dessert de baies de blé bouillies sucrées avec de la ricotta et du miel.

Célébrations d'aujourd'hui

En règle générale, ce jour-là, les Italiens se rassemblent, brûlent des bougies et des torches et profitent d'une abondance de nourriture et de boissons. Cependant, les célébrations traditionnelles de Santa Lucia varient selon les régions.

Dans le nord de l'Italie, en particulier dans le Trentin-Haut-Adige, la Lombardie, la Vénétie, le Frioul-Vénétie Julienne et l'Émilie-Romagne, Sainte-Lucie est célébrée de la même manière que la tradition de Saint-Nicolas. Mais au lieu de voyager sur un traîneau, elle monte sur son âne et visite les maisons la veille de sa fête, offrant des cadeaux pour les bons enfants. Et plutôt que du lait et des biscuits, les familles laissent de côté le café et les gâteaux - parfois des biscuits et des oranges aussi - pour le saint et de l'eau et du foin pour l'âne. Cependant, les enfants ne peuvent pas regarder sa visite, ou elle leur jettera des cendres dans les yeux, les aveuglant temporairement.

A Milan en particulier, vous verrez Sainte Lucie représentée dans la cathédrale, car elle est considérée comme la protectrice des sculpteurs de la Veneranda Fabbrica del Duomo, qui travaillaient le marbre tous les jours, risquant continuellement d'être touchés aux yeux par des éclats ou des éclats. aveuglé par la poussière. Parmi les nombreux événements importants qui ont lieu en son honneur dans la région, chaque année la Chiesa di Santa Maria Annunciata à Camposanto a une messe pour la remercier et pour distribuer "le pain de Sainte-Lucie".

Dans le sud de l'Italie, Santa Lucia est honorée par des défilés et des fêtes religieuses plus traditionnelles. La célébration la plus importante a bien sûr lieu à Syracuse. Les festivités commencent la veille lorsqu'ils déplacent sa statue d'argent de sa chapelle au maître-autel de sa cathédrale éclairée aux chandelles. Le lendemain matin, un cortège de 60 hommes portant des bérets verts transporte sa statue d'argent dans toute la ville, faisant des arrêts dans les cathédrales les plus importantes et la mer Ionienne.


Articles de : Kayla Pantano

Dans tout le pays, les Italiens célèbrent La Festa della Santa Lucia (Fête de Sainte-Lucie) chaque année le 13 décembre. Alors que Sainte-Lucie est la plus populaire en Scandinavie, elle est née, a vécu et est décédée martyre en Sicile. Par conséquent, des dévotions spéciales pour elle ont lieu de haut en bas de la péninsule, en particulier dans le nord, mais aussi dans sa région natale de Sicile.

Saint patron des aveugles

Lucia a été persécutée pour sa foi vers 300 de notre ère, faisant d'elle l'une des premières martyres chrétiennes enregistrées. Diverses légendes racontent qu'elle porterait une couronne aux chandelles alors qu'elle transportait de la nourriture et de l'aide aux chrétiens cachés dans les catacombes. Selon l'histoire traditionnelle, la sainte vierge a refusé d'épouser un homme païen puissant, qui est tombé amoureux de ses yeux légendaires. Rageant de rejet, il envoya des soldats pour l'aveugler, mais ses yeux furent miraculeusement restaurés. Dans une autre version, elle les a arrachées elle-même et les a envoyées à son prétendant sur un plateau. Les autorités romaines ont alors ordonné à Lucia de travailler dans un bordel, mais elle a refusé d'y aller. Comme même un feu allumé sous ses pieds ne pouvait la faire bouger, l'un de ses persécuteurs l'a finalement tuée en la poignardant à la gorge avec une épée.

Elle a été vénérée comme la patronne des aveugles et est souvent représentée tenant ses yeux sur une plaque d'or. Ce n'est peut-être pas un hasard si le nom de Lucia vient du latin lux ou Lucis pour la lumière (luc en italien). Son jour de fête coïncidait autrefois avec le solstice d'hiver, le jour le plus court et le plus sombre de l'année avant les réformes du calendrier, et est donc devenu une fête de la lumière. Comme il tombe dans la saison de l'Avent seulement 12 jours avant Noël, le jour de la Sainte-Lucie signale également l'arrivée du Christ, le léger du monde.

Famine à Syracuse, Sicile

Lucia est également la patronne de sa ville natale, Syracuse, en Sicile. En fait, elle a acquis une plus grande renommée ici lorsque la grande famine sicilienne de 1582 a pris fin le jour de sa fête, grâce au navire chargé de blé qui est entré dans le port. Plutôt que de transformer le blé en farine, les personnes affamées l'ont simplement bouilli et mangé. Désormais, les Siciliens honorent sa mémoire en s'abstenant de tout ce qui est fait de farine de blé le 13 décembre. Traditionnellement, ils mangent des grains entiers, qui prennent généralement la forme de cuccia-un dessert de baies de blé bouillies sucrées avec de la ricotta et du miel.

Célébrations d'aujourd'hui

En règle générale, ce jour-là, les Italiens se rassemblent, brûlent des bougies et des torches et profitent d'une abondance de nourriture et de boissons. Cependant, les célébrations traditionnelles de Santa Lucia varient selon les régions.

Dans le nord de l'Italie, en particulier dans le Trentin-Haut-Adige, la Lombardie, la Vénétie, le Frioul-Vénétie Julienne et l'Émilie-Romagne, Sainte-Lucie est célébrée de la même manière que la tradition de Saint-Nicolas. Mais au lieu de voyager sur un traîneau, elle monte sur son âne et visite les maisons la veille de sa fête, offrant des cadeaux pour les bons enfants. And rather than milk and cookies, families leave out coffee and cake—sometimes biscuits and oranges too—for the saint and water and hay for the donkey. However, the children cannot watch her visit, or she will throw ashes in their eyes, temporarily blinding them.

In Milan in particular, you will see St. Lucy represented in the Cathedral, as she is considered the protector of the sculptors of the Veneranda Fabbrica del Duomo, who processed marble every day, continuously at risk of being hit in the eyes by splinters or blinded by the dust. Of the many important events that take place in her honor in the area, every year the Chiesa di Santa Maria Annunciata in Camposanto has a Mass to thank her and to distribute "St. Lucy’s bread."

In southern Italy, Santa Lucia is honored with more traditional religious parades and feasts. The most important celebration takes place in Siracusa, of course. Festivities begin the night before when they move her silver statue from its chapel to the high altar of her candle-lit cathedral. The next morning, a procession of 60 men with green berets carry her silver statue throughout the entire city, making stops at the most important cathedrals and the Ionian Sea.


Articles by: Kayla Pantano

Throughout the country, Italians celebrate La Festa della Santa Lucia (The Feast of Saint Lucy) annually on December 13. While Santa Lucia is most popular in Scandinavia, she was born, lived, and died a martyr in Sicily. Therefore, special devotions for her take place up and down the peninsula, specifically in the north, but also in her home region of Sicily.

Patron Saint of the Blind

Lucia was persecuted for her faith around 300 C.E., making her one of the earliest recorded Christian martyrs. Various legends narrate that she would wear a candle-lit wreath as she carried food and aid to Christians hiding in catacombs. According to the traditional story, the saintly virgin refused to marry a powerful pagan man, who fell in love with her legendary eyes. Raging from rejection, he sent soldiers to blind her, but her eyes were miraculously restored. In another version, she plucked them out herself and sent them to her suitor on a platter. Roman authorities then ordered Lucia to work in a brothel, but she refused to go. As not even a fire set under her feet could get her to budge, one of her persecutors ultimately killed her by stabbing her in the throat with a sword.

She has been venerated as the patron saint of the blind and is frequently shown holding her eyes on a golden plate. Perhaps not coincidentally, Lucia’s name derived from the Latin lux ou lucis for light (luce en italien). Her feast day once coincided with the Winter Solstice, the shortest and darkest day of the year before calendar reforms, and has accordingly become a festival of light. As it falls within the Advent season just 12 days before Christmas, Saint Lucy’s Day also points to the arrival of Christ, the léger of the world.

Famine in Siracusa, Sicilia

Lucia is also the patron saint of her hometown, Syracuse, Sicily. In fact, she gained greater fame here when the great Sicilian famine of 1582 ended on her feast day, thanks to the ship loaded with wheat that entered the harbor. Rather than processing the wheat into flour, the starving people simply boiled and ate it. Now, Sicilians honor her memory by abstaining from anything that is made of wheat flour on December 13. Traditionally, they eat whole grains, which usually take the form of cuccia—a dessert of boiled wheat berries sweetened with ricotta and honey.

Today’s Celebrations

Typically on this day, Italians gather together, burn candles and torches, and enjoy an abundance of food and drink. However, traditional celebrations of Santa Lucia vary according to region.

In northern Italy, specifically in Trentino-Alto Adige, Lombardy, Veneto, Friuli-Venezia Giulia, and Emilia-Romagna, Santa Lucia is celebrated similarly to the Saint Nicholas tradition. But instead of traveling on a sleigh, she rides on her donkey and visits homes on the eve of her feast day, baring gifts for the good children. And rather than milk and cookies, families leave out coffee and cake—sometimes biscuits and oranges too—for the saint and water and hay for the donkey. However, the children cannot watch her visit, or she will throw ashes in their eyes, temporarily blinding them.

In Milan in particular, you will see St. Lucy represented in the Cathedral, as she is considered the protector of the sculptors of the Veneranda Fabbrica del Duomo, who processed marble every day, continuously at risk of being hit in the eyes by splinters or blinded by the dust. Of the many important events that take place in her honor in the area, every year the Chiesa di Santa Maria Annunciata in Camposanto has a Mass to thank her and to distribute "St. Lucy’s bread."

In southern Italy, Santa Lucia is honored with more traditional religious parades and feasts. The most important celebration takes place in Siracusa, of course. Festivities begin the night before when they move her silver statue from its chapel to the high altar of her candle-lit cathedral. The next morning, a procession of 60 men with green berets carry her silver statue throughout the entire city, making stops at the most important cathedrals and the Ionian Sea.


Articles by: Kayla Pantano

Throughout the country, Italians celebrate La Festa della Santa Lucia (The Feast of Saint Lucy) annually on December 13. While Santa Lucia is most popular in Scandinavia, she was born, lived, and died a martyr in Sicily. Therefore, special devotions for her take place up and down the peninsula, specifically in the north, but also in her home region of Sicily.

Patron Saint of the Blind

Lucia was persecuted for her faith around 300 C.E., making her one of the earliest recorded Christian martyrs. Various legends narrate that she would wear a candle-lit wreath as she carried food and aid to Christians hiding in catacombs. According to the traditional story, the saintly virgin refused to marry a powerful pagan man, who fell in love with her legendary eyes. Raging from rejection, he sent soldiers to blind her, but her eyes were miraculously restored. In another version, she plucked them out herself and sent them to her suitor on a platter. Roman authorities then ordered Lucia to work in a brothel, but she refused to go. As not even a fire set under her feet could get her to budge, one of her persecutors ultimately killed her by stabbing her in the throat with a sword.

She has been venerated as the patron saint of the blind and is frequently shown holding her eyes on a golden plate. Perhaps not coincidentally, Lucia’s name derived from the Latin lux ou lucis for light (luce en italien). Her feast day once coincided with the Winter Solstice, the shortest and darkest day of the year before calendar reforms, and has accordingly become a festival of light. As it falls within the Advent season just 12 days before Christmas, Saint Lucy’s Day also points to the arrival of Christ, the léger of the world.

Famine in Siracusa, Sicilia

Lucia is also the patron saint of her hometown, Syracuse, Sicily. In fact, she gained greater fame here when the great Sicilian famine of 1582 ended on her feast day, thanks to the ship loaded with wheat that entered the harbor. Rather than processing the wheat into flour, the starving people simply boiled and ate it. Now, Sicilians honor her memory by abstaining from anything that is made of wheat flour on December 13. Traditionally, they eat whole grains, which usually take the form of cuccia—a dessert of boiled wheat berries sweetened with ricotta and honey.

Today’s Celebrations

Typically on this day, Italians gather together, burn candles and torches, and enjoy an abundance of food and drink. However, traditional celebrations of Santa Lucia vary according to region.

In northern Italy, specifically in Trentino-Alto Adige, Lombardy, Veneto, Friuli-Venezia Giulia, and Emilia-Romagna, Santa Lucia is celebrated similarly to the Saint Nicholas tradition. But instead of traveling on a sleigh, she rides on her donkey and visits homes on the eve of her feast day, baring gifts for the good children. And rather than milk and cookies, families leave out coffee and cake—sometimes biscuits and oranges too—for the saint and water and hay for the donkey. However, the children cannot watch her visit, or she will throw ashes in their eyes, temporarily blinding them.

In Milan in particular, you will see St. Lucy represented in the Cathedral, as she is considered the protector of the sculptors of the Veneranda Fabbrica del Duomo, who processed marble every day, continuously at risk of being hit in the eyes by splinters or blinded by the dust. Of the many important events that take place in her honor in the area, every year the Chiesa di Santa Maria Annunciata in Camposanto has a Mass to thank her and to distribute "St. Lucy’s bread."

In southern Italy, Santa Lucia is honored with more traditional religious parades and feasts. The most important celebration takes place in Siracusa, of course. Festivities begin the night before when they move her silver statue from its chapel to the high altar of her candle-lit cathedral. The next morning, a procession of 60 men with green berets carry her silver statue throughout the entire city, making stops at the most important cathedrals and the Ionian Sea.


Articles by: Kayla Pantano

Throughout the country, Italians celebrate La Festa della Santa Lucia (The Feast of Saint Lucy) annually on December 13. While Santa Lucia is most popular in Scandinavia, she was born, lived, and died a martyr in Sicily. Therefore, special devotions for her take place up and down the peninsula, specifically in the north, but also in her home region of Sicily.

Patron Saint of the Blind

Lucia was persecuted for her faith around 300 C.E., making her one of the earliest recorded Christian martyrs. Various legends narrate that she would wear a candle-lit wreath as she carried food and aid to Christians hiding in catacombs. According to the traditional story, the saintly virgin refused to marry a powerful pagan man, who fell in love with her legendary eyes. Raging from rejection, he sent soldiers to blind her, but her eyes were miraculously restored. In another version, she plucked them out herself and sent them to her suitor on a platter. Roman authorities then ordered Lucia to work in a brothel, but she refused to go. As not even a fire set under her feet could get her to budge, one of her persecutors ultimately killed her by stabbing her in the throat with a sword.

She has been venerated as the patron saint of the blind and is frequently shown holding her eyes on a golden plate. Perhaps not coincidentally, Lucia’s name derived from the Latin lux ou lucis for light (luce en italien). Her feast day once coincided with the Winter Solstice, the shortest and darkest day of the year before calendar reforms, and has accordingly become a festival of light. As it falls within the Advent season just 12 days before Christmas, Saint Lucy’s Day also points to the arrival of Christ, the léger of the world.

Famine in Siracusa, Sicilia

Lucia is also the patron saint of her hometown, Syracuse, Sicily. In fact, she gained greater fame here when the great Sicilian famine of 1582 ended on her feast day, thanks to the ship loaded with wheat that entered the harbor. Rather than processing the wheat into flour, the starving people simply boiled and ate it. Now, Sicilians honor her memory by abstaining from anything that is made of wheat flour on December 13. Traditionally, they eat whole grains, which usually take the form of cuccia—a dessert of boiled wheat berries sweetened with ricotta and honey.

Today’s Celebrations

Typically on this day, Italians gather together, burn candles and torches, and enjoy an abundance of food and drink. However, traditional celebrations of Santa Lucia vary according to region.

In northern Italy, specifically in Trentino-Alto Adige, Lombardy, Veneto, Friuli-Venezia Giulia, and Emilia-Romagna, Santa Lucia is celebrated similarly to the Saint Nicholas tradition. But instead of traveling on a sleigh, she rides on her donkey and visits homes on the eve of her feast day, baring gifts for the good children. And rather than milk and cookies, families leave out coffee and cake—sometimes biscuits and oranges too—for the saint and water and hay for the donkey. However, the children cannot watch her visit, or she will throw ashes in their eyes, temporarily blinding them.

In Milan in particular, you will see St. Lucy represented in the Cathedral, as she is considered the protector of the sculptors of the Veneranda Fabbrica del Duomo, who processed marble every day, continuously at risk of being hit in the eyes by splinters or blinded by the dust. Of the many important events that take place in her honor in the area, every year the Chiesa di Santa Maria Annunciata in Camposanto has a Mass to thank her and to distribute "St. Lucy’s bread."

In southern Italy, Santa Lucia is honored with more traditional religious parades and feasts. The most important celebration takes place in Siracusa, of course. Festivities begin the night before when they move her silver statue from its chapel to the high altar of her candle-lit cathedral. The next morning, a procession of 60 men with green berets carry her silver statue throughout the entire city, making stops at the most important cathedrals and the Ionian Sea.


Voir la vidéo: ᴷ Walking NYC Narrated: de Flatiron Building à Empire State Building avec Jennifer OBrien (Janvier 2023).